sable





sable

sable



sable

sable



Contrebande
intervention, sable, 8h30m.
version expo, publication, audio-piece 12'', mp3 player.


Le vendredi 23 septembre, je suis parti de mon domicile à Berlin
en prenant avec moi une poignée de sable que j’ai transportée en avion,
dans ma main, sur 1712 km jusqu’à Toulouse.
A mon arrivée au point de rencontre, un restaurant universitaire,
j’ai déposé le sable sur une table et après 8 heures passées
le poing serré, je me suis mis à raconter comment j’ai pu passer
à travers les contrôles de sécurité de l’aéroport.

09.016





"Arthur Debert porte une attention particulière à ce qui peut paraître insignifiant ou prosaïque.
Contrebande relate ainsi le geste fragile d’une transgression poétique : saisir une poignée de sable
d’un chantier, la déplacer de Berlin à Toulouse, passer les contrôles de sécurité de l’aéroport
et s’efforcer de retenir huit heures durant cette infime parcelle d’un territoire somme toute générique.
Par cet acte symbolique, il questionne ce à quoi on s’attache et nous unit à un lieu.
En usant de formes lacunaires pour en rendre compte dans l’espace d’exposition,
il interroge l’efficacité et la visibilité du geste artistique."


Nyima Leray pour l'exposition Danse sur le fil, regard terre à terre.


_site de thérorie des tables